SS

Mona est une jeune provinciale de 13 ans issue d'une famille éclatée où elle a vu des pères défiler auprès d'une mère dépravée. 
Son rapport aux hommes est alors tronqué, et son corps n'est finalement pour elle qu'un objet qui lui permettrait de se sortir de cette vie misérable. C'est pour cela qu'elle décide de tenter sa chance en s'enfuyant à Los Angeles, ville de tous les possibles... En se présentant sous une fausse identitée à Ruben, producteur d'une boîte de films pornos, elle peut enfin élaborer son plan de vie. Sombre histoire de manipulation donc,où la fin semble se dessiner dès les premières lignes du livre... Et pourtant. 
Sacha Sperling pose son récit dans l'univers sombre et malsain qu'est le porno, à la manière impudique et débridée que Chuck Palahniuk pouvait utiliser dans son Snuff. Ses personnages toujours torturés, bancals, ambivalents, font la richesse de son style brut et sans fioritures. On retrouve ici des protagonistes semblables à Lou et Jim dans les coeurs en skaï mauve avec ce personnage central qu'est Mona et son amoureux transi prénommé Joe; elle aurait d'ailleurs pu être cette Baby de Heather O'Neill. Bref, des liens que l'on tisse entre ces écrivains où le réalisme stylistique déborde, et où les personnages séduisent par leur caractère ultra contemporain, synonyme d'une société qui déborde d'excès en tous genres. 
Un récit qui interpelle dans un style sans détours propre à ce jeune auteur qu'est Sacha Sperling : 25 ans, 4 romans, un regard débridé sur notre génération et une plume hors normes. A lire. 
Un grand merci aux éditions Seuil pour le SP.